Accueil > Les chrétiens d'Orient > La diversité des Églises > Les Églises Éthiopienne et Érythréenne

Les Églises Éthiopienne et Érythréenne

03/04/2015

Le christianisme pénètre en Ethiopie au IVe siècle grâce à deux jeunes originaires de Tyr (Frumence et Edèse) prisonniers à la cour d'Aksoum.

S.E. SOURAPHIEL

S.E. SOURAPHIEL

Séparation

À la suite du concile de Chalcédoine en 451.

Historique

Après la conversion du roi, Frumence, libéré, est ordonné évêque par saint Athanase d’Alexandrie. Il est renvoyé en Éthiopie.

À la fin du Ve siècle, les Neuf saints (moines syriens monophysites) évangélisent en profondeur le pays et contribuent à la traduction de la bible en éthiopien.
Au VIIe siècle, l’islam isole l’Éthiopie des coptes.
Aux XVIe et XVIIe siècles, l’Église éthiopienne refuse la “latinisation” proposée par les missionnaires jésuites.
En 1929, l’Église éthiopienne amorce son indépendance vis-à-vis de l’Église copte.
En 1948, un accord prévoit que l’archevêque soit éthiopien et puisse ordonner ses propres évêques.
Naissance de l’Église éthiopienne catholique : En 1839 est établie une préfecture apostolique d’Abyssinie dirigée par Mgr Justin de Jacobis. Jouant la carte de l’inculturation et au prix de mille épreuves, il installa une Église éthiopienne catholique célébrant selon le rite alexandrin dans la langue guèze.

Actuellement le chef de l’Église éthiopienne catholique sui juris est S.E. le Cardinal Berhaneyesus Demerew Souraphiel qui réside à Addis Abeba.

L’Église éthiopienne orthodoxe compte plus de 35 millions de fidèles. Son pendant catholique en compte environ 900 000.

Le 19 janvier 2015 a été érigée l’Église métropolitaine d’Érythrée (catholique) avec environ 160 000 fidèles.
Il existe également, en Éthiopie, une Église latine avec 7 vicariats apostoliques.

 

Retour à la page précédente

L’actualité de l’Œuvre

Les projets de reconstruction de l'Œuvre d'Orient en Irak et en Syrie

Chronique de Mgr Gollnisch

29/09/2018 - A propos de la Syrie...

Chroniques plus anciennes