L’Église Chaldéenne

20/04/2015

Fondée à Babylone par l'apôtre Saint Thomas et ses disciples Addaï et Mari qui évangélisèrent des juifs exilés et des païens selon la tradition.

 Séparation

Autonomie à partir de 431.

Historique

L’Église d’Orient a refusé le concile d’Ephèse (431). Florissante en Mésopotamie et en Perse, elle évangélise l’Inde et la Chine du IVe au XIIIe siècle. L’Église chaldéenne est la branche catholique de cette Église aussi appelée assyro-chaldéenne. Envoyé à Rome, le moine Jean Simon Soulaka est élu patriarche en 1551 et reconnu par Rome en 1553 comme patriarche des chaldéens. En 1830, le métropolite de Mossoul, Jean Hormizd II est confirmé par le Pape Pie VIII avec le titre de patriarche de Babylone des Chaldéens. Sous Emmanuel II Thomas (1900-1947), la majorité des chaldéens non catholiques rallie l’Église catholique. Le patriarche de Babylone des Chaldéens réside à Bagdad.

Son Église compte plus de 1 million de fidèles (Irak, Iran, Syrie, Turquie, Liban, Jordanie et diaspora). L’Église assyrienne (non unie à Rome) a deux patriarches et rassemble environ 300 000 fidèles.

Retour à la page précédente

L’actualité de l’Œuvre

Les projets de reconstruction de l'Œuvre d'Orient en Irak et en Syrie

Chronique de Mgr Gollnisch

29/09/2018 - A propos de la Syrie...

Chroniques plus anciennes